L'inégalité des chances
Pierre Bourdieu et Raymond Boudon

site  : http://membres.lycos.fr/letty2/cours/terminale/specialite/bourbou.html

 
La reproduction chez Bourdieu

Système scolaire & reproduction des positions sociales
Pour Bourdieu, le système scolaire maintient les écarts préexistants (les différences sociales).
Dans l'institution scolaire existent des frontières sociales (comme autrefois entre noblesse et roturiers) entre les élèves des grandes écoles et ceux des facultés (par rapport à leurs conditions de vie, au contenu et à l'organisation des études, concours...).
Et l'acte de classement scolaire s'apparente à un acte d'ordination en ce sens qu'il institue une différence sociale, une relation d'ordre.

Les capitaux transmis par la famille
La notion de capital culturel permet de rendre compte des inégalités des performances scolaires des enfants issus des différentes classes sociales. Le capital culturel peut se définir comme l'avoir devenu être, une propriété faite corps, un habitus. (Voir, pour plus de renseignements, ici).
Le capital culturel est lié au capital social et permet de rendre compte de la reproduction des positions sociales.

 

 
L'inégalité des chances chez Boudon

Le rôle complexe de l'école
Boudon met en évidence le mécanisme de répétition : il montre que, par exemple, un adolescent d'une famille ouvrière percevra sur un plan subjectif qu'il a peu de chances d'entrer à l'université, il se comportera alors de manière à réaliser ce qu'il perçoit comme une donnée de fait.

Contraintes & stratégies des familles
Boudon a effectué une analyse stratégique. Il montre que les motivations individuelles sont affectées par leurs origines sociales : le coût socio-économique de la scolarité augmente d'autant plus que la classe est basse ; les avantages anticipés de la scolarité sont d'autant plus faibles que la classe sociale est basse ; et les risques de l'investissement scolaires sont donc d'autant plus élevés que la classe est basse.
L'origine sociale a donc des effets culturels et induit des motivations différentes.
L'origine sociale influence donc le niveau d'instruction, mais le niveau d'instruction n'affecte que peu le statut social. L'origine sociale ne détermine pas implacablement le statut social.

 

 
Déterminisme & jeu des acteurs sociaux

Le parcours scolaire
Le redoublement du CP touche surtout les garçons d'origine modeste. Il est préjudiciable à long terme, et son efficacité est nulle dans l'immédiat. Il induit une progression plus lente et une marginalisation (perte de confiance en soi, passivité). Il est un frein à l'épanouissement. Il a tendance à baisser du fait de l'allongement de la maternelle.
Le collège joue un rôle important dans la génèse des inégalités sociales de carrière. Il y a d'abord inégalité d'acquisition durant les 4 ans et inégalité d'orientation. Les familles jouent un rôle essentiel dans les choix d'orientation, de même que le contexte scolaire (climat plus ou moins favorable...). Ce dernier interfère également dans l'acquisition et l'évaluation par les notes (niveau des classes...).
Le contexte scolaire limite donc l'argumentation fondée sur le déterminisme social : il existe des espaces de liberté.

Les facteurs économiques
Bertaux a montré l'influence du capital économique. Les enfants des milieux populaires ne peuvent accéder au véritable enseignement supérieur (ressources familliales limitées et bourses minces).
Les familles exercent une influence décisive sur le parcours scolaire (connaissance du système, bonne filière, investissement financier dans la scolarité...).

 


Biographie succincte de Pierre Bourdieu     1930 /

Sociologue, professeur au collège de France, il se réclame de plusieurs auteurs aux théories divergentes : Marx, Durkheim et Weber.
Sa démarche constitue une tentative de dépassement de l'opposition entre l'objectivisme (le monde social est constitué à partir de régularités objectives et indépendantes des acteurs) et le subjectivisme (le monde social est le produit des actions individuelles). Il élabore sa propre méthode, prenant en compte à la fois les conduites fondées sur des réalités objectives et les rapports que les individus entretiennent avec ces conditions objectives. L'ensemble constitue le système des relations sociales.
Il découpe l'espace social en champs (économique, religieux, sportif...). S'appuyant notamment sur la notion d'habitus (conditions objectives intériorisées par les individus et qui orientent leurs conduites), il analyse les rapports de domination et de compétition entre les classes sociales dans chacun de ces champs. Appliquant cette démarche à l'étude du système scolaire, il a décelé les fonctions de reproduction sociale de l'école et les stratégies des familles qui transmettent à leurs enfants des capitaux (économique, social, culturel).

 
Principaux ouvrages :
Les héritiers 1964
La distinction 1970
La misère du monde 1993
Raisons pratiques 1994
La domination masculine 1999

 
Biographie succincte de Raymond Boudon     1934 /

Sociologue, professeur à la Sorbonne, il se situe dans la lignée de Weber et des sociologues américains de tendance libérale.
Sa démarche sociologique est fondée sur la prise en compte des actions individuelles et de leur agrégation. Le fait social est donc le produit des actions individuelles, mais n'est pas toujours conforme aux intentions initiales des acteurs (effets émergents). Dans certains cas, ils sont même contraires aux objectifs visés (effets pervers).
Il a appliqué cette approche à l'étude de l'inégalité des chances dans le système scolaire : il a combiné sa démarche méthodologique (individualisme méthodologique), un modèle théorique à propos du parcours scolaire (enquêtes, résultats statistiques) avec des hypothèses (axiomes) vérifiées par l'observation.
Il considère que les oppositions de classe déclinent lorsque les complémentarités l'emportent : les inégalités sociales sont pour lui un effet de la concurrence entre individus, guidés par leur rationalité individuelle.

 
Principaux ouvrages :
L'inégalité des chances 1973
Effet pervers et ordre social 1977
La logique du social 1979
L'Idéologie ou l'Origine des idées reçues 1986